Menu
← back
Art Photo Projects - Denis Rouvre

Denis Rouvre

Exposition Low Tide, Le Japon du chaos

L e 11 mars 2011, un tremblement de terre de magnitude 9 survenait au large des côtes de l’île de Honshu, au Japon. Le tsunami qui s’ensuivit dévasta le littoral de la région de Tohoku sur près de six-cents kilomètres, faisant vingt-et une mille victimes et disparus et détruisant totalement ou partiellement de nombreuses villes et zones portuaires. Le jour même, environ deux cent quinze mille personnes habitant au plus près de la zone sinistrée furent évacuées puis, par centaines de milliers, celles résidant dans un rayon de trente kilomètres durent également partir.

En novembre 2011 ainsi qu’en février 2012, je me suis rendu sur place, sans idée préconçue de ce que j’y ferais. J’étais mu avant tout par la nécessité de me confronter à une réalité qui m’échappait et que mon imagination rejetait. J’ai parcouru trois cents kilomètres de côtes, celles qui avaient été le plus touchées. Une désolation extrême y régnait. J’ai photographié des paysages sans réfléchir, persuadé qu’il me fallait du temps pour appréhender ce cataclysme. En ces lieux ravagés, il n’y avait personne pour témoigner de ce qui s’était passé. C’était un désert mort, sans visages et sans voix.

J’ai alors voulu retrouver les gens qui vivaient là avant. Je suis allé dans les quartiers de logements temporaires — les « kasetsu jutaku » —, construits après la catastrophe pour reloger ces sans-abris.

Extrait du texte de Denis Rouvre

Top